Audit énergétique


Attention : syndics et propriétaires-bailleurs, l’audit énergétique devient obligatoire dans certains conditions à partir du 01 septembre 2022.

Nous contacter

L’audit énergétique doit permettre, à partir d’une analyse détaillée des données du (des) bâtiment(s), de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programmes d’économie d’énergie cohérents avec les objectifs de politique nationale de Transition Énergétique et amener le mandant à décider des investissements appropriés.

Pour les personnes morales ou physiques qui gèrent un patrimoine important (collectivités territoriales, foncières, bailleurs sociaux, etc.) l’audit énergétique doit s’intégrer dans une stratégie structurante avec une vision à long terme du patrimoine, élaborée grâce à un Schéma Directeur Immobilier et Énergétique.

L’audit s’attache à l’existant mais peut conduire à recommander des études complémentaires pour une modification structurelle importante de l’enveloppe ou d’équipements (étude de faisabilité visant à introduire des énergies renouvelables par exemple).

L’audit doit permettre au mandant de décider, en connaissance de cause, chiffres en main, le programme des interventions que nécessite son (ses) bâtiment(s) pour améliorer sa (leur) performance énergétique.

La prestation d’audit peut comprendre également un accompagnement permettant de préparer la mission de maîtrise d’œuvre et de valider la conformité des solutions et des équipements mis en œuvre.

L’audit énergétique est donc un préalable :

  1. à un projet sommaire,
  2. à la consultation d’entreprises pour la mise en œuvre d’un contrat de performance énergétique,
  3. à une mission d’ingénierie,
  4. à la mise en place d’une comptabilité énergétique.

Il revient ensuite au destinataire de l’audit de choisir des intervenants compétents (soit directement l’entreprise dans les cas simples, soit un maitre d’œuvre pour élaborer un projet), de faire réaliser les travaux, les réceptionner et enfin de gérer ses consommations énergétiques.